Assurance immobilière : comment procéder en cas de cambriolage ?

Les habitations en France subissent un cambriolage toutes les trois secondes. C’est toujours un moment éprouvant, mais il faut se ressaisir et garder la tête sur les épaules pour faire les démarches nécessaires. Tout propriétaire ou locataire serait prudent de mettre des dispositifs pour empêcher toute intrusion, mieux encore, être indemnisé en cas de vol.

Équipez la maison des matériels fiables pour éviter le cambriolage

L’assurance immobilière couvre en général les sinistres causés par une infraction comme le cambriolage. En effet, il se peut que certaines compagnies d’assurance exigent des conditions de garantie comme des mesures de protection venant de son client contre tout vol. Elles peuvent solliciter la pose des systèmes de fermeture, de revêtir de métal la porte d’entrée ou équiper sa maison d’un système de sécurité.

De ce fait, la télésurveillance ou la vidéosurveillance protège le domicile des éventuels cambriolages. Les dispositifs chez surveillance-securite.com par exemple offrent à la fois sécurité et technologie aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels. On n’oublie pas dans ce cas de brancher le signal une fois sortie de jour comme de nuit pour une sécurisation optimale de son habitation. Cette omission a une grave conséquence comme le refus de l’agence d’indemniser si le cambriolage a lieu au cours des heures de non-activation du système d’alarme. L’utilisation de la télésurveillance est alors d’une grande aide pour surveiller à distance et en temps réel le foyer ou le siège de la société.

Faites la déclaration du cambriolage à votre assureur

La compagnie d’assurance se trouve parmi les entités à mettre au courant du cambriolage de la maison pour être sûr d’être indemnisé à temps et en heure. Le vol par effraction fait partie des sinistres que les délais de dépôt de déclaration sont les plus courts. La souscription à l’assurance habitation est très importante pour pouvoir toucher les primes de compensation des pertes. La victime doit d’abord déposer une plainte auprès de la brigade de gendarmerie ou du commissariat de police.

Par la suite, elle effectue la déclaration chez son agent muni du récépissé du dépôt de plainte dans un délai de deux jours ouvrés. L’assuré communique à sa mutuelle les informations utiles à sa déposition à savoir le numéro de la police d’assurance, la date où a lieu le vol, les circonstances d’effraction, les dégâts causés à des tiers ainsi que le compte-rendu des dommages commis par les malfaiteurs. Il est alors indispensable de vérifier sur son contrat d’assurance la garantie contre le cambriolage et les conditions de son applicabilité.

Souscrivez la bonne assurance qui couvre intégralement le cambriolage

La vigilance est de mise, car la garantie vol-cambriolage est exclue des contrats comme les risques locatifs. En revanche, l’assurance multirisque couvre parfaitement ce genre de dommages pour toute habitation. Cette indemnisation rembourse, entre autres, les vols commis par escalade ou effraction, un cambriolage avec violences ou menaces, une introduction clandestine ou par utilisation de fausses clés ou encore une pénétration des préposés comme une femme de ménage sous réserve que le présumé coupable soit sujet d’une plainte.

Les circonstances de vol seront évaluées par un expert de la société d’assurance. Pour ce faire, la victime doit rassembler tous les justificatifs de la valeur des biens dérobés tels que les factures, photographies ou bons de garantie. En effet, elle effectue également un constat des détériorations comme les traces d’escalade, les portes fracturées ou vitres cassées. En outre, les délits faits par un membre de la famille ou avec la complicité de l’assuré ne seront pas pris en charge par l’agent. Bien sûr, le mieux est de prendre toutes les précautions possibles pour éviter un nouveau cambriolage par le remplacement des serrures par exemple.

Peut-on être remboursé sur dégâts des eaux ?
Incendie,catastrophe naturelle,cambriolage : assurez votre maison